Formation : Le Pôle SEJA renforce les compétences des tuteurs et enseignants de l’UVS

Les 28 et 29 avril 2018, le Pôle Sciences Economiques, Juridiques et de l’Administration (SEJA) a organisé au bénéfice des tuteurs et du personnel enseignant et de recherche (PER), une session de formation sur la docimologie, science qui étudie les différents moyens de contrôle de connaissance.

Dans la logique de la politique de démocratisation de l’accès aux enseignements entreprise par l’UVS depuis sa création, le Pôle Sciences Economiques Juridiques et de l’Administration (SEJA), dirigé par le Pr Jean Louis CORREA, en collaboration avec les Pôles Sciences Technologie et Numérique (STN) et Lettres, Sciences Humaines et de l’Education (LSHE), a organisé un atelier de formation sur la docimologie.

Cette formation des PER et des tuteurs de l’UVS sur la docimologie a été assurée par le Dr Ibrahima SAKHO, enseignant-chercheur à la Faculté des Sciences et Technologies de l’Education et de la Formation (FASTEF) de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar et le Pr Mamadou Lamine Vieux SANE, expert en sciences de l’éducation et responsable du Pôle LSHE à l’UVS.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre du renforcement de capacités de tous les maillons de la chaine du dispositif pédagogique de l’UVS pour une prise en charge efficace et efficiente des préoccupations des étudiants.

A l’ouverture de la session, les formateurs ont invité les participants à réfléchir et à échanger en atelier puis en plénière, sur les enjeux actuels de l’évaluation des apprentissages, l’adaptation de l’évaluation dans certaines situations, ses valeurs instrumentales, sa typologie et ses visées etc.

Par ailleurs, des interventions pertinentes et instructives autour de la définition et du but de l’évaluation ont été notées lors des discussions. En effet, les participants, ont,  tour à tour, partagé leur conception de l’évaluation.

Durant la deuxième journée, les travaux étaient principalement axés sur la remédiation qui est un dispositif qui consiste à fournir à l’apprenant de nouvelles activités d’apprentissage pour lui permettre de combler les lacunes diagnostiquées lors d’une évaluation. A cet effet, le Dr SAKHO a expliqué la démarche du « diagnostic-remédiation » qui comprend quatre étapes :

  • Le repérage des erreurs
  • La discussion (ou la catégorisation) des erreurs
  • La recherche des sources d’erreurs
  • La mise en place d’un dispositif de remédiation

Télécharger la version pdf de l’article

Laisser votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *